Chants Libres

Le rêve de Grégoire de Pierre Michaud. Mise en scène de René-Daniel Dubois.

L’opéra se déroule la nuit précédant l’exécution de Grégoire. Il ignore pourquoi il a été arrêté. Épuisé dans sa cellule, il s’endort et voit sa vie défiler devant lui dans ses rêves comme dans un miroir déformé: son enfance, son éducation, son travail, sa pensée critique refoulée. Pour ajouter à sa confusion, Grégoire est accompagné dans ses rêves par des guides venus de l’héritage humaniste: Pétrarque, Dante, Érasme, Rabelais, Camus… tous inquiets du destin qui les attend puisque Grégoire est bel et bien leur seul héritier vivant. Sa mort signifierait leur mort.

Se succédant dans une logique fellinienne, toutes ces scènes se transforment rapidement en cauchemars et Grégoire se réveille à plusieurs reprises dans sa cellule. À travers une petite porte de sa cellule, une jeune fille lui tient compagnie dans le couloir de la mort, incarnation de la Matilde de la Divine Comédie de Dante. Elle donnera à Grégoire la confiance nécessaire pour confronter son destin. Nous venons chercher Grégoire à l’aube pour la scène finale de son exécution par fusillade. Le général lui demande ses dernières paroles. Grégoire cite de La Rochefoucauld: «Qui vit sans folie n’est pas si sage qu’il croit.»
Feu!

Le rêve de Grégoire est terminé, La métamorphose peut commencer…

Désolé, aucun résultat trouvé pour 'Chants Libres'

SVP, essayez d'ajuster votre recherche ou recherchez les événements par les catégories ci-dessous.

Recherche par catégorie